Chargement
Claude Nyamugabo_Photo compte twiter

Claude Nyamugabo Bazibuhe, ministre de l'Environnement et Développement Durable a condamné, mercredi 2 septembre, l'abattage d'un Okapi dans le territoire de Lomela dans la province de Sankuru. Dans un communiqué de presse, dont une copie est parvenue à la rédaction de Laplumeinfos.net, il invite les autorités judiciaires à se saisir du dossier pour faire subir la rigueur de la loi "aux auteurs, coauteurs et complices de ces ignobles actes de braconnage d'Okapis en particulier et d'autres espèces de faune sauvage protégées en général", quels que soient leurs rangs sociaux et où qu'ils se trouvent. Selon lui, l'Okapi, connu sous le nom scientifique de Okapiajonstoni, est une espèce intégralement protégée par les lois et règlements de la République démocratique du Congo. Il a cité en l'occurrence la loi n°14/003 du 11 février 2014 relative à la Conservation de la nature et la loi n°82-002 du 28 mai 1982 portant réglementation de la chasse. Par conséquent, il rappelle qu'il interdit de tuer, blesser, capturer, détenir, vendre ou acheter un spécimen quelconque d'Okapi (peau, poils, viande, trophée, etc.), sous peine des sanctions pénales lourdes. Claude Nyamugabo a par ailleurs félicité la bravoure et l'esprit écologique de l'Administrateur du Territoire de Lomela et ses services, pour avoir procédé à la saisie d'une peau fraiche d'Okapi, produit du braconnage. Il appelle la population de Lomela en particulier et celle congolaise en général de prêter main forte à l'Institut Congolais pour [a Conservation de la Nature (ICCN) pour assurer la conservation des Okapis et de toutes les espèces menacées de disparition par suite des effets de braconnage, de commerce illégal et de changement climatique. Dominique Malala

Laissez-nous un message

Actualités

Besoin de rejoindre l'équipe de LaPlumeInfos.net ? Trouvez plus d'infos sur nous à cet endroit !

Nous Connaitre