Chargement
Photo droits tierces

Guerre dans l'est : Washington change le ton et indexe Kigali

Pour une première fois, l’Administration Biden a ôté ses gants pour citer le Rwanda en appui dans l’insécurité au Nord-Kivu. C'est ce que révèle le tweet de l'Ambassade des USA en RDC du mercredi 23 novembre.

« C’est possible si le M23 cesse son offensive, si le Rwanda arrête de soutenir le M23 et si toutes les parties rejettent les discours de haine et donnent suite aux engagements de paix et de réconciliation », lit-on.

Washington apporte son soutien aux résolutions de la rencontre de mercredi 23 novembre à Luanda. Il a salué les efforts de l’Angola et des leaders des Grands Lacs visant à mettre un terme à la violence et aux souffrances dans l’Est de la RDC.


Lors de cette rencontre de la capitale angolaise, il a été décidé du retrait du M23 des zones occupées et son repli dans ses positions initiales conformément aux conclusions de la Réunion extraordinaire des chefs d’état-major généraux des forces armées de l’EAC du 8 novembre 2022, tenue à Bujumbura sous le contrôle de la force régionale et mécanisme ad-hoc en collaboration avec la MONUSCO.


FAYULU D’ACCORD

Martin Fayulu s’est dit heureux car les États-Unis d’Amérique ont rejoint la position des Congolais sur le soutien du Rwanda aux rebelles du M23 qui agissent dans l’Est de la RDC. 

Le leader de l’Ecidé a exprimé sa satisfaction mercredi 23 novembre sur Twitter avant de rassurer les autorités américaines que les Congolais vont surmonter cette épreuve.

« Je félicite les États-Unis pour leur condamnation claire et sans équivoque de l’assaut du Rwanda contre la souveraineté de la RDC. Notre peuple est résilient et nous surmonterons l’injustice », a-t-il indiqué.

Laissez-nous un message

Actualités

Besoin de rejoindre l'équipe de LaPlumeInfos.net ? Trouvez plus d'infos sur nous à cet endroit !

Nous Connaitre