Chargement
ville de goma

Entrée des policiers rwandais à Goma : des mouvements citoyens contestent, des blessés et morts signalés (situation à 08-9 heures) 

Depuis tôt le matin de ce lundi 20 décembre 2021, la situation est confuse en ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. C'est à la suite de l'appel d'une journée ville morte lancé par des mouvements citoyens.

Ces structures protestent contre l'insécurité grandissante et contestent l'entrée des policiers rwandais annoncés à Goma.


Pour l'instant, le bilan provisoire sur place renseigne deux cas de décès. Il s'agit d'un policier congolais tué par les manifestants au quartier Majengo et un manifestant tué à son tour par les agents de l'ordre.


Des balles réelles ont été entendues tôt le matin sur l’axe Mutinga-Majengo, au Nord de la ville de Goma. 


Selon plusieurs sources, il s’est agi d’une altercation entre des éléments de la police et des jeunes qui voulaient barricader la route pour couper toute circulation. 


« Crépitements de cartouches ce matin dans la ville de Goma. C’est précisément à Majengo où nos militants sont contrés par les policiers. Non à la criminalité et non à la Police rwandaise », explique Ricky Paluku, coordonnateur de la Veranda Mutsanga section de Goma.

Quelques jeunes en tenue civile sont visibles avec des armes à feu au nord de la ville de Goma, a-t-on des sources concordantes.

Toutes les activités sont paralysées dans la ville volcanique. Toutes les routes principales sont barricadées.


Bien avant, le maire policier de Goma avait appelé ses administrés à ne pas suivre cet appel.


Cedrick Sadiki Mbala

Laissez-nous un message

Actualités

Besoin de rejoindre l'équipe de LaPlumeInfos.net ? Trouvez plus d'infos sur nous à cet endroit !

Nous Connaitre