Chargement
Photo droits tierces

Expulsion de Mathias Gillmann en RDC : la MONUSCO regrette !

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (Monusco) a pris acte de la décision du gouvernement congolais demandant l'expulsion immédiate de son porte-parole, Mathias Gillmann, déclaré « persona non grata ».

Dans un communiqué consulté par Laplumeinfos.net, cette mission regrette cette décision demandant à un membre de son personnel de quitter le pays.

Toutefois, la Monusco s’engage à continuer de travailler aux côtés de la population et des autorités congolaises pour mettre en œuvre le mandat qui lui a été confié par le Conseil de sécurité.

Mathias Gillmann est reproché des déclarations « indelicates et inopportunes » qui ont exarcerbées des tensions entre la population civile et la MONUSCO, particulièrement au Nord-Kivu où  36 personnes sont mortes et près de 170 blessés dénombrés lors des manifestations anti-MONUSCO. 

La Monusco, une des plus importantes missions onusiennes déployées dans le monde avec quelque 14.000 militaires dans plusieurs villes de l'Est de la RDC depuis plus de 20 ans est critiquée pour son incapacité à contribuer au rétablissement de la paix dans cette partie du pays déchirée par les conflits.

Depuis 2019, les mouvements pro-démocratie et quelques élus locaux appellent au départ de cette mission 

Cedrick Sadiki Mbala

Laissez-nous un message

Actualités

Besoin de rejoindre l'équipe de LaPlumeInfos.net ? Trouvez plus d'infos sur nous à cet endroit !

Nous Connaitre