Chargement
Photo droits tierces

Soutien du Rwanda au M23 : après une longue période de silence malgré les preuves, l'Onu retrouve la pédale

La pression est forte sur la Monusco. Le Gouvernement congolais a mis les bouchées doubles pour obtenir le retrait de la Monusco.

La tension est tendue entre les deux partenaires depuis que la mission onusienne avait refusé de déclarer que le Rwanda soutient le M23 en dépit des différentes preuves présentées par le Gouvernement congolais.

L'Onu vient de se réveiller en sursaut, un groupe d’experts de ses experts confirme, dans un rapport scruté par l’agence britannique de presse Reuters, disposer de « preuves solides » que les troupes rwandaises combattent aux côtés du groupe rebelle M23 dans l’est de la RDC et lui fournissent des armes et un soutien. 

Un démenti cinglant contre le Rwanda qui rejetait les accusations du Gouvernement congolais.

Cependant, les enquêteurs de l’ONU confirment disposer des preuves irréfutables de la présence et des opérations militaires menées par des membres des RDF (Forces de défense rwandaises) dans le territoire de Rutshuru entre novembre 2021 et juillet 2022.

Selon ledit rapport, des membres des RDF ont mené des attaques conjointes avec des combattants du M23 contre l’armée congolaise. Ils ont fourni aux rebelles des armes, des munitions et des uniformes.

En attendant Kinshasa se frotte les mains. Le ministre congolais de la Communication et des médias, Patrick Muyaya a rapidement réagi dans un tweet après cette confirmation par l’ONU. 

« La vérité finit toujours par triompher. Nous nous réjouissons des conclusions du travail du groupe d’experts des Nations Unies». Et d’ajouter: « Nous espérons que les conclusions seront vite tirées pour mettre fin à l’ingérence du Rwanda et ramener une paix durable».

Dime

Laissez-nous un message

Actualités

Besoin de rejoindre l'équipe de LaPlumeInfos.net ? Trouvez plus d'infos sur nous à cet endroit !

Nous Connaitre