Chargement
Photo droits tierces

Goma : activités paralysées à la suite d'une ville morte décrétée par la société civile

Les activités sont paralysées ce lundi 26 septembre 2022 depuis tôt le matin dans la ville de Goma au Nord-Kivu. Des écoles, boutiques et marchés sont fermés, le transport en commun est très affecté. Des élèves sont restées à la maison. Ceux qui se sont rendus à l’école ont été obligés de rentrer chez eux.

Cette situation est la réponse à l’appel à deux journées ville morte, lancé par la société civile du Nord-Kivu et les mouvements citoyens pour exiger notamment la récupération de Bunagana des mains du M23 et la fin de l'état de siège ainsi que le départ de la MONUSCO du sol congolais. 

Cela, malgré l'interdiction par le maire policier de la ville de Goma la veille. 

Une vive tension a été observée dans plusieurs coins de la ville. Selon certaines sources locales, des coups de feu ont été entendus notamment dans les quartiers Ndosho, Majengo, Katoyi et Buhene où les éléments de la police ont usé des tirs de sommation pour disperser les manifestants et ainsi dégager certaines routes barricadées. 

Les agents de l’ordre, notamment ceux de la police, ont renforcé leur présence dans les principaux carrefours de la ville de Goma pour barrer la route aux manifestants sur instruction du maire policier. 

Laissez-nous un message

Actualités

Besoin de rejoindre l'équipe de LaPlumeInfos.net ? Trouvez plus d'infos sur nous à cet endroit !

Nous Connaitre